Publié dans Panorama-Cinéma

Critique : Monty Python’s Life of Brian

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

Critique : Monty Python’s Life of Brian Publié le 18 février 20152 répliques

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

Une critique d‘un de mes films cultes, Monty Python’s Life of Brian, pour Panorama-Cinéma, dans le cadre du dossier Comédie et Subversion.

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

2 comments

  1. Juste une question. Il s’agit d’un de vos films-cultes, j’imagine que vous y revenez régulièrement et vous lui accordé un 9 sur 10. Est-ce parce que la perfection n’est pas de ce monde? Dans votre tête, vous savez ce qu’est un 10 sur 10! Et je soupçonne que vous visionniez moins souvent votre film 10/10! Ma question est un peu idiote, mais elle démontre aussi l’aspect très arbitraire du système de notation des films.

    1. Oui, ben, j’ai hésité pour la cote. Il y a toutes sortes de raisons bizarres derrière une cote, qui n’ont pas toujours à voir avec le film. Dans ce cas-ci, j’avais déjà donné un 10 à Die Hard et À l’Ouest des Rails récemment et je me suis demandé, coudonc, est-ce que j’écris juste sur des chefs-d’œuvre? Peut-être que j’aurais mis un 10 à Life of Brian si je n’avais pas écrit sur Die Hard cet automne. Cela dit je ne regrette pas le 9, je pense que c’est juste : c’est un film qui compte beaucoup pour moi, mais moins que d’autres, alors s’il faut faire une hiérarchie, 9, ça va.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *