Chronique : Espionner l’espion

Qu’est-ce qui différencie l’espion américain, anglais, de l’espion soviétique? Une tentative de réponse, à Panorama-Cinéma, à partir de ma quête d’un film soviétique, Dead Season, 1968.

Sylvain Lavallée Écrit par :

"Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » - pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins - et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire." Serge Daney

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *