Publié dans Panorama-Cinéma

Chronique : Matrice 2.0: Le cinéma algorithmique de Paul W.S. Anderson

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

Chronique : Matrice 2.0: Le cinéma algorithmique de Paul W.S. Anderson Publié le 22 novembre 2016Laissez une réplique

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

Enfin, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans le savoir sur le cinéma de Paul W.S. Anderson, qui, non, n’est pas un auteur “vulgaire” – parce que c’est un auteur tout court, à aimer comme tout auteur. À Panorama Cinéma, pour le dossier Le désert du réel.

“Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » – pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins – et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire.” Serge Daney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *