RIDM 2016

Deux courtes critiques, pour les RIDM entamés depuis peu, le fascinant Kate Plays Christine de Robert Greene et le magnifique Ta’ang de Wang Bing. C’est tout de mon côté pour ce festival, mais la couverture se poursuit tous les jours à Panorama-Cinéma.

Sylvain Lavallée Écrit par :

"Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » - pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins - et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire." Serge Daney

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *