DU CINÉMATOGRAPHE Posts

17 juillet 2017

Deux films sortis la même année mais qui ne saurait être plus différents : le premier est un pur navet, sans doute le pire film de Tom Cruise, et le second un grand film, malgré quelques problèmes. Mes notes ci-dessous :

13 juillet 2017

Immédiatement après Top Gun, le « Tom Cruise movie » atteint son apogée avec cette suite de The Hustler, Martin Scorsese offrant ici la meilleure variation du « jeune arrogant talentueux qui grâce à un mentor parvient à canaliser son énergie dans une direction moins irresponsable » (avant, donc, que ce scénario commence à sentir la formule). Après l’immense succès de Top Gun, les producteurs ne voulaient qu’une chose, une suite, mais Tom refusait, il préférait aller jouer avec Paul Newman et Scorsese. Voilà tout ce qui sépare le Tom de 1986 et celui d’aujourd’hui : son prochain projet, annoncé récemment, c’est ce Top Gun 2 qu’il a écarté plusieurs fois auparavant, et il n’y a pas de Scorsese en vue dans un avenir prochain. Quelques notes :

12 juillet 2017
7 juillet 2017

Ok, the « Tom Cruise movie » des années 80 ? Pas son meilleur, mais sûrement le plus iconique, celui qui assoit son statut de star. Remarquons d’abord que Tom Cruise a participé de près au film, il a retravaillé la première mouture du scénario que lui avait présenté Simpson/Bruckheimer pour développer notamment le drame de son personnage, alors Tom Cruise est en partie l’auteur du scénario-type du Tom Cruise movie, pas seulement son acteur (il continuera par la suite de collaborer à ses scénarios et de surveiller de près le tournage). Quelques notes :

6 juillet 2017

Tom Cruise devient Tom Cruise – oui, c’est le film qui fait de lui une star, mais ça demeure un rôle assez unique dans sa carrière puisque son personnage-type (celui qu’on retrouvera dans Top Gun ou Rain Man) ne se manifeste qu’à quelques moments clés. Quelques remarques :

4 juillet 2017
28 juin 2017

Trois films cette fois-ci, des plus petits rôles, ou dans le cas du troisième, un film sans intérêt : Endless Love, Taps et Losin’ It. Il manque The Outsiders entre ces deux derniers pour compléter la phase pré-star de Tom Cruise. Donc :

25 juin 2017

Je me lance dans une rétrospective exhaustive de Tom Cruise (bis), alors je vais profiter de cet espace pour mettre au propre mes notes de visionnement. Ça commence avec : Days of Thunder, de Tony Scott (un cinéaste que j’aime beaucoup), un film qui est tant réputé pour être un rip-off de Top Gun que mon ordinateur identifie le disque Blu-ray comme « Top_Gun » (histoire vraie !) Mais la vérité est plus compliquée…

19 juin 2017
27 mai 2017
24 mai 2017

Si ma vie était un film de 90 minutes, j’en serais à la 45ème, coincé dans un point-milieu qui n’en finit plus, incapable de prendre la décision qui déclenchera la suite de l’action, pour me…

18 mai 2017

Une énième tentative de cerner le cinéma de Terrence Malick, cette fois centrée sur son cinéma récent et ce qui a changé par rapport à hier. Je suis rarement satisfait de mes textes sur Malick, ils tournent toujours autour des mêmes termes, les mêmes questions, et je n’ai jamais la sensation d’arriver à dire ce que je veux dire. C’est peut-être une bonne chose, peut-être pas, en tout cas vous pouvez juger de mon dernier essai, à Panorama-cinéma. (Mais je viens de le relire, et finalement je suis pas mal content – merci à Mathieu en passant qui m’a aidé à guider le texte vers la conclusion qu’il lui fallait).