Posted in Panorama-Cinéma

Critique: The 13th Warrior

"Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » - pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins - et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire." Serge Daney
Critique: The 13th Warrior Posted on 24 octobre 20181 Comment
"Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » - pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins - et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire." Serge Daney

À Panorama-cinéma, une critique de The 13th Warrior, un malheureusement mal-aimé de mon bon ami John McTiernan. Moi je trouve ça bon. Plus de détails en suivant le lien.

"Car une chose est d’apprendre à regarder les films « en professionnel » - pour vérifier d’ailleurs que ce sont eux qui nous regardent de moins en moins - et une autre est de vivre avec ceux qui nous ont regardés grandir et qui nous ont vus, otages précoces de notre biographie à venir, déjà empêtrés dans les rets de notre histoire." Serge Daney

1 comment

  1. of the village tells them to track the Wendol to their lair and destroy their leaders, the  » Mother of the Wendol  » and their Warlord who wears « the horns of power ». Buliwyf and the remaining warriors infiltrate the Wendol cave-complex and kill the Mother, but not before Buliwyf is scratched deeply across the shoulder by her poisoned « fingernail claw ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *